Villefontaine : l'instituteur accusé de pédophilie s'est suicidé

FRANCE 3

Les victimes n'auront jamais de procès. L'homme qui aurait violé une soixantaine d'enfants amis din à ses jours dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 avril.

Le directeur de l'établissement scolaire Le Mas de la Raz à Villefontaine (Isère) s'est suicidé en prison, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 avril. Il était accusé d'avoir violé une soixantaine de mineurs. Romain Farina ne répondra jamais de ses actes au désespoir des parents de victimes. "Il nous fallait un procès, il nous fallait des vérités, il nous fallait aussi également des excuses... il nous fallait plein de choses qu'on n'aura jamais malheureusement", déplore le père de victime. 

Ouverture d'une enquête

Mars 2015, l'horreur s'abat sur Villefontaine. Deux petites filles de CP révèlent avoir été violées par leur enseignant. Des fellations imposées au fond de la classe, parfois filmées. Des dizaines de plaintes suivent rapidement. Mis en examen et écroué le directeur reconnaît une partie des faits. La justice dénombre 61 victimes potentielles dans les différents établissements où il a travaillé. Pourtant en 2008, Romain Farina avait déjà été condamné pour détention d'images pédopornographiques. Mais cette condamnation n'avait pas été assortie d'une interdiction d'entrer en contact avec des enfants, ni signalée à l'Éducation nationale. Un dysfonctionnement inadmissible pour les familles et la commune qui demandent des comptes aujourd'hui. Romain Farina avait déjà fait une tentative de suicide. Une enquête a été ouverte pour comprendre comment il a pu se pendre alors qu'il était censé être surveillé.
 
Vous êtes à nouveau en ligne