Affaire de pédophilie à Lyon : le silence de l'Eglise

Un prêtre lyonnais a été mis en examen après avoir reconnu avoir agressé sexuellement des scouts jusque dans les années 90.

Mercredi 27 janvier, Bernard Preynat, un prêtre lyonnais a été mis en examen après avoir reconnu avoir agressé sexuellement des scouts jusque dans les années 90. François Devaux est l'une des victimes du père Preynat. C'est le premier à avoir dénoncé les agissements du prêtre. À l'époque il a 11 ans et fait partie d'un groupe de scout en banlieue lyonnaise. Bernard Preynat les encadre, il est décrit comme un homme charismatique, mais à la fin d'un stage la vie de François va basculer.
En 1991, le père reconnaît avoir mal agi. Il est mis à l'écart quelques mois avant d'être réaffecté dans une paroisse rouennaise. Au fil des années pourtant, les témoignages s'accumulent contre le père Preynat. Celui ci aurait commis plusieurs actes de pédophilie entre 1970 et 1991.

Deux versions

Les victimes désormais regroupées en association s'interrogent. Pourquoi l'Eglise n'a-t-elle rien fait. Confronté à François Devaux, Bernard Preynat aurait avoué que sa hiérarchie savait tout. Ce n'est pourtant pas la version donnée par le cardinal Barbarin qui affirme dans un communiqué qu'il a appris les faits à l'été 2014. Le diocèse de Lyon a dénoncé ces actes de pédophilie. Pour le cardinal, l'Eglise a changé et veut être désormais une maison sûre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne