Val d'Oise : les gendarmes pris à partie après la marche pour Adama Traoré, trois blessés légers

La marche organisée à la mémoire d’Adama Traoré, samedi 22 juillet 2017.
La marche organisée à la mémoire d’Adama Traoré, samedi 22 juillet 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)

Trois gendarmes ont été légèrement blessés samedi soir par des tirs de mortier lors d’affrontements avec une quarantaine de jeunes cagoulés après la marche organisée à la mémoire d’Adama Traoré.

Trois gendarmes ont été légèrement blessés par des tirs de mortiers à Beaumont-sur-Oise, quelques heures après la marche organisée en hommage à Adama Traoré a appris franceinfo confirmant des informations de l'AFP.

Pas d'interpellation

La scène s'est déroulée vers une heure du matin dans le quartier de Boyenval, où habitait Adama Traoré. Une quarantaine de personnes cagoulées s'en sont pris aux gendarmes. Ces derniers ont essuyé plusieurs dizaines de tirs de mortiers. Les militaires ont alors riposté et fait usage de gaz lacrymogène pour faire fuir leurs assaillants. Légèrement blessés, les trois gendarmes souffrent d'acouphènes. Il n'y a pas eu d'interpellation.

Les gendarmes avaient déjà été pris à partis dans la nuit du 14 au 15 juillet par une quinzaine de personnes, aussi cagoulées. Deux gendarmes avaient été légèrement blessés et des véhicules dégradés. Plusieurs individus avaient été interpellés la semaine dernière.

Une marche pour réclamer justice

Un an après le décès d'Adama Traoré lors de son interpellation par des gendarmes, à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), ses proches organisaient samedi 22 juillet une marche commémorativeLors du défilé, la famille et un millier de personnes ont scandé un appel à la justice.