Adama Traoré : une marche pour la justice

Une nouvelle marche pour la vérité et la justice a eu lieu samedi 21 juillet à Persan (Val-d'Oise), deux ans après la mort d'Adama Traoré lors d'une interpellation musclée par des gendarmes.

Ils étaient tous là pour Adama. 2 000 personnes, dont la plupart ne connaissaient pas le jeune homme de 24 ans, ont défilé samedi 21 juillet à Persan (Val-d'Oise) pour dénoncer les violences policières. Adama Traoré est décédé il y a deux ans peu après son interpellation. "En tant que mère d'un enfant qui est plutôt coloré, et bien, j'ai peur", confie une participante à la marche. Solidarité et colère lorsque le cortège s'est arrêté devant la gendarmerie de Persan, la même où Adama Traoré est décédé.

Mort par asphyxie

Deux ans après, les trois gendarmes qui l'ont interpellé n'ont toujours pas été entendus dans le cadre de l'instruction. Sa famille ne comprend pas. "Il ne représentait aucun danger. Il n'était un danger pour personne. Adama faisait juste un tour de vélo, et il est mort entre les mains de ces gendarmes, et ça, c'est inadmissible", s'indigne sa soeur Assa Traoré au micro de France 3. Trois rapports médicaux ont conclu à une mort par asphyxie sans pouvoir en déterminer l'origine. Pour la famille, c'est le plaquage ventral effectué par les gendarmes lors de l'interpellation qui est en cause. Plusieurs partis politiques de gauche avaient appelé à participer au rassemblement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne