VIDEO. Dix ans après la mort de Zyed et Bouna, les habitants de Clichy-sous-Bois attendent "que justice soit faite"

A. MARIE, M.CAILLAUD / FRANCE 3

Le procès de deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger après la mort de deux adolescents s'ouvre lundi, à Rennes.

Il y a dix ans, deux adolescents, Zyed et Bouna, sont morts électrocutés dans un transformateur où ils s'étaient réfugiés après avoir été poursuivis par la police. Leurs décès avaient embrasé les cités de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) puis, par contagion, de nombreuses banlieues de France.

Dix ans plus tard, le procès de deux agents de police qui n'était pas intervenus s'ouvre lundi 16 mars. Sébastien Gaillemin, 41 ans, et Stéphanie Klein, 38 ans, comparaissent pour non-assistance à personne en danger.

"Il y a eu une prise de conscience"

Mais qu'attendent les habitants de Clichy-sous-Bois de ce procès ? "On a vraiment besoin d'être là-bas pour dire qu'il ne faut pas négliger tout ça", explique Sinia Cherif, de l'association AC le feu. Ses membres vont se relayer pour assister à l'audience, à Rennes (Ile-et-Vilaine). "On attend que justice soit faite", indique de son côté Mohamed Mechmache, un autre membre de l'association.

"Cela peut être un exemple pour tout le monde, explique Siyakha Traoré, le frère de Bouna. Je pense que depuis ce drame, il y a eu une prise de conscience, auprès de tout le monde et sur les quartiers populaires. Si on gagne ce procès, il y aura une certaine prise de confiance aussi."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne