Un gendarme du GIGN porté disparu après un entraînement en mer

Une opération du GIGN sur le lac Léman (Haute-Savoie), le 30 avril 2003.
Une opération du GIGN sur le lac Léman (Haute-Savoie), le 30 avril 2003. (ROBERT PRATTA / REUTERS)

L'homme est tombé à l'eau lors d'un exercice au large de la presqu'île de Giens (Var), jeudi soir.

Quelque 280 militaires ont été mobilisés pour le retrouver. Un gendarme du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) est porté disparu depuis jeudi après avoir chuté en mer, au large de la presqu'île de Giens (Var), a annoncé vendredi 8 novembre la préfecture maritime de la Méditerranée. 

L'accident s'est produit lors d'un entraînement. L'homme, âgé de 28 ans, était à bord d'une embarcation pneumatique lorsqu'il a entrepris, en compagnie d'autres militaires, de monter à bord du Tonnerre, un bâtiment de projection et de commandement. Le gendarme, qui grimpait à l'aide d'une échelle, est tombé alors que les militaires se trouvaient à 11 kilomètres au large de Giens.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ont exprimé, dans un communiqué conjoint, "leur profonde tristesse à l'annonce de la disparition en mer d'un gendarme du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale". Les deux ministres ont ajouté qu'une enquête judiciaire et une enquête de commandement ont été déclenchées.

Vous êtes à nouveau en ligne