Pronostic vital réservé pour un boxeur blessé pendant un gala dans l'Eure

Le boxeur ne s\'est pas relevé après un uppercut reçu au menton.
Le boxeur ne s'est pas relevé après un uppercut reçu au menton. (YURI CORTEZ / AFP)

Le boxeur rémois Bésarion Khutuashvili a perdu connaissance vendredi après un uppercut au menton, lors d'un gala de boxe à Pont-Audemer, dans l'Eure. D'après France Bleu Normandie, son pronostic vital est réservé.

Le boxeur rémois Bessarion Khutuashvilii a perdu connaissance lors d'un gala de boxe à Pont-Audemer (Eure), vendredi 8 juin. Selon France Bleu Normandie, il a reçu un uppercut au menton. Son pronostic vital était réservé vendredi soir.

C'est au 8ème round du combat de lourd-léger, qui l'opposait au Nantais Dylan Bregeon que Bésarion Khutuashvili a reçu un uppercut au menton qui l'a mis K.O. Le boxeur est tombé raide, sur le dos, comme une planche, sa tête heurtant très violemment le ring.

L'arbitre, qui a arrêté le combat, a pensé d'abord à un K.O. classique. Le médecin de la Fédération est monté sur le ring et a demandé très vite à ce que les secours soient appelés. Les pompiers sont arrivés en moins de 5 minutes sur place mais ils ont dû attendre le feu vert du SAMU pour prendre en charge le boxeur.

Jean-Pierre Lucas, le président de l'Office municipal du sport, a passé de longues minutes au téléphone avec le régulateur basé à Evreux qui lui a demandé de nombreuses informations. Il faudra attendre environ un quart d'heure pour que Bésarion Khutuashvili soit finalement transporté à l'hôpital de Pont-Audemer. Il a été ensuite héliporté à l'hôpital Monod du Havre. Vendredi soir, son pronostic vital était réservé.

"On sait que ça peut arriver"

"Pour nous c'est un vrai drame à Pont Audemer. Un drame aussi pour son adversaire. Nous, on est choqués, marqués", a réagi Jean Pierre Lucas. Le responsable estime cependant que la municipalité n'est pas responsable de ce drame : "Je ne vois pas ce qu'on peut nous reprocher dès lors qu'on a un contrat avec un organisateur, que c'est lui qui va chercher les boxeurs, c'est lui qui connaît leur niveau. C'est lui qui va chercher les arbitres, c'est lui qui va chercher le médecin. Nous, on offre les lieux, un ring, on met en place les moyens qui nous sont demandés. Je ne vois pas ce qu'on peut nous demander de plus", a-t-il expliqué.

"On sait que ça peut arriver dans ce sport mais quand ça arrive, ça touche quoi! (...) une des premières fois où on a un KO comme ça à Pont Audemer", a réagi Christophe Canteloup, l'adjoint au sport de cette commune de l'Eure, qui a déjà perdu un champion local, Alexis Vastine (médaillé d'or aux JO de Pékin) en 2015 dans un accident d'hélicoptère.

Gérard Tesseron, organisateur du gala, ne s'estime pas non plus responsable. Le combat était programmé par la Fédération française de boxe, a-t-il précisé. Le professionnel se dit lui aussi très affecté par le drame et n'est pas sûr "à ce stade" de vouloir à nouveau organiser des combats de boxe.

Vous êtes à nouveau en ligne