Les 4 Vérités : Emmanuel Macron rend hommage à Christophe de Margerie

France 2

Invité de Jeff Wittenberg dans les 4 Vérités sur France 2 mardi 21 octobre, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a rendu hommage au PDG de Total Christophe de Margerie, disparu tragiquement dans un accident d'avion à Moscou. Il a aussi évoqué le débat budgétaire à l'Assemblée.

"Beaucoup de tristesse". Invité des 4 Vérités sur France 2, Emmanuel Macron a rendu homage au PDG de Total Christophe de Margerie. "Je le connaissais bien, c'est un ami que je perds", déclare le ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, "mais c'est surtout un grand patron que la France perd, un grand capitaine d'industrie". Il salue un homme "engagé", qui a passé quarante ans de sa vie à faire de Total un "champion français". "C'était non seulement un grand chef d'entreprise", ajoute Emmanuel Macron, qui a "une pensée pour tous ses salariés", mais aussi "un citoyen engagé et un interlocuteur de confiance pour les pouvoirs publics". "Il faut aimer nos champions", ajoute le ministre qui explique que Total est "le mariage de la vision d'un homme, Christophe de Margerie, de l'engagement de ses cadres, et de l'Etat français"

Emmanuel Macron rappelle que le pétrole est une "énergie qui marche encore", et que la transition énergétique est un "mariage". "Il ne faut pas tout balayer de l'ancien monde, "on défend encore le véhicule diesel", affirme-t-il. Concernant la hausse du gazole, Emmanuel Macron déclare qu'elle est "nettement inférieure à la baisse des prix enregistrée depuis six mois". Il annonce un "renforcement des contrôles pour que les baisses de prix soient mieux répercutées.

Budget : Emmanuel Macron a "confiance"

"Je ne connais pas de budget fragile, il y a un budget voté, ou pas voté" déclare le ministre, qui a "confiance dans l'esprit de responsabilité des parlementaires". Selon lui, ce budget sera "voté et bien voté". "Le débat est légitime dans toute famille politique", ajoute-t-il, allusion à l'intervention de Martine Aubry dans le JDD dimanche 19 octobre. Concernant la modulation des allocations familiales, Emmanuel Macron reconnaît : "c'est un vrai sacrifice que nous demandons aux familles les plus aisées. Mais il rappelle que "neuf familles sur dix continueront de toucher la même chose".

Emmanuel Macron évoque enfin son voyage à Berlin lundi 20 octobre avec son collègue des Finances Michel Sapin pour rencontrer leurs homologues allemands. Il annonce avoir obtenu "un vrai résultat : un dialogue de confiance", et rappelle qu'il ne s'agissait pas "d'aller taper dans les poches de notre ami allemand" en lui demandant des investissements. Pur lui, "l'Allemagne doit d'abord investir pour elle-même, à hauteur de 50 milliards d'euros, comme nous avons besoin de réformes".

Vous êtes à nouveau en ligne