Germanwings : de l'émotion et de la dignité

FRANCE 3

En direct du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), Josselin Debraux assiste aux cérémonies en hommage aux victimes du crash de l'A320 le 24 mars 2015.

Les enquêteurs et les gendarmes s\'affairent, le 26 mars, au milieu des débris de l\'airbus A320 de la Germanwings, écrasé deux jours plus tôt dans les Alpes par son copilote Andreas Lubitz.
Les enquêteurs et les gendarmes s'affairent, le 26 mars, au milieu des débris de l'airbus A320 de la Germanwings, écrasé deux jours plus tôt dans les Alpes par son copilote Andreas Lubitz. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Il y a un an jour pour jour, Andreas Lubitz provoquait le crash d'un A320 dans les Alpes, faisant 149 morts. Ce 24 mars, des cérémonies en leur hommage ont été organisées au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), face au massif où a eu lieu le drame. Cette journée de recueillement en présence des proches des victimes a été marquée par "beaucoup d'émotion mais aussi beaucoup de dignité, notamment au moment où les 149 prénoms des victimes ont été lus dans une ambiance de recueillement", rapporte Josselin Debraux, en direct sur place pour France 3.

Aucune référence à Lubitz

Le nom d'Andreas Lubitz n'a pas été prononcé et sa famille n'a pas été conviée aux cérémonies. Un hommage avait lieu cet après-midi au cimetière du Vernet, en présence du PDG de la Lufthansa, propriétaire de Germanwings, et du préfet. "Viendra ensuite un moment crucial pour les familles : décider ou non de se rendre sur les lieux du crash, afin de découvrir pour la toute première fois l'endroit exact où leurs proches ont perdu la vie", complète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne