VIDEO. "Ils m'ont fait craquer" : un ancien cadre de France Telecom attend un procès avec impatience

AGNES GIRAULT-CARLIER et JULIEN GASPARUTTO - FRANCE 3

Après 7 ans d'enquête sur les suicides survenus dans l'entreprise, le parquet de Paris a demandé le renvoi en correctionnel de son ancien patron. Francis Lebras, ancien ingénieur, témoigne

Francis Lebras n'a jamais réussi à tourner la page. Il a subi de plein fouet la restructuration chez France Telecom. Dépressif, il tente de se suicider. En 2 ans, 30 de ses collègues mettent fin à leurs jours. Aujourd'hui, il apprend que 7 anciens dirigeants du groupe pourraient se retrouver devant la justice pour harcèlement moral, comme Didier Lombard.

"Les gens parlent de 'burn out' mais l'inverse, le 'bore out', la placardisation, c'est aussi humiliant, c'est aussi dévastateur. Ils m'ont fait craquer" dit-il . Accident cardiaque au travail, des centaines de jours de congé maladie en 2008 et 2009, Francis Le Bras s'est ensuite retrouvé à l'hôpital en 2009.

FRANCE 3

Vers une jurisprudence ?

En 2009, toutes les tensions se cristallisent autour de Didier Lombard. Aujourd’hui, un procès de l'ancien patron serait historique : jamais un dirigeant du CAC 40 n'a été jugé pour une affaire de harcèlement moral. Les syndicats espèrent créer une jurisprudence. Christian Pigeon, de Sud-PTT, espère "une leçon pour l'avenir, qui soit portée à tous ces chefs d'entreprises qui n'ont en vue que les résultats financiers sans se préoccuper de ceux qui font la richesse de ces entreprises". Avant le mois d’août, le juge d'instruction devrait annoncer s'il suit l'avis du parquet

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne