Effondrement d'un balcon à Angers : les hypothétiques causes du drame

France 3

Une vingtaine de jeunes se trouvait hier soir, samedi 15 octobre, sur le balcon d'un appartement lors d'une crémaillère lorsqu'il s'est effondré à Angers (Maine-et-Loire). France 3 s'interroge sur les causes du drame.

Une vingtaine de jeunes se trouvait hier soir, samedi 15 octobre, sur le balcon d'un appartement lors d'une crémaillère lorsqu'il s'est effondré à Angers (Maine-et-Loire). Quatre personnes ont été tuées et trois autres blessées. Pourquoi le balcon s'est-il détaché en entraînant deux autres dans sa chute ? Une question à laquelle l'expertise et l'enquête judiciaire devront répondre. Plusieurs causes peuvent être envisagées selon cet architecte. "Cela peut-être une raison mécanique, peut-être un défaut de conception ou un défaut de consistance au niveau de la mise en oeuvre du béton", explique Bertrand Stoll.

L'humidité peut-être en cause

Des normes strictes sont imposées aux architectes. Pour un balcon, actuellement, la portance doit être de 350 kilos par mètre carré. Parmi les facteurs possibles, l'humidité, comme les images semblent le démontrer. D'autres accidents de ce type ont déjà eu lieu à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) l'été dernier et l'an passé à Bordeaux (Gironde), mais sans faire de victime dans les deux cas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne