Crash du MH17 : un an après, Kiev et les prorusses se renvoient toujours la balle

FRANCE 2

Le 17 juillet 2014, un Boeing de la Malaysia Airlines était abattu par un missile en Ukraine. Un an après, des pays réclament la création d'un tribunal international.

Un après le crash du Boeing MH17 de la Malaysia Airlines, abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine, Kiev et les séparatistes prorusses se renvoient toujours la responsabilité de cette catastrophe. Plusieurs commémorations sont organisées ce vendredi 17 juillet en mémoire des 298 victimes.

Un tribunal international

"Une vidéo apparue très récemment sur les réseaux sociaux provoque la polémique", rapporte la journaliste de France 2. Sur ces images amateurs tournées quelques minutes après le crash, on aperçoit des hommes armés, au milieu des corps, fouiller et piller les bagages des victimes. La Malaisie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni réclament la création d'un tribunal international. Une idée rejetée avec force par les Russes. De toute façon, traduire les coupables en justice risque d'être très difficile. Tous les responsables politiques et militaires prorusses en fonction au moment du drame ont été remplacés et vivent aujourd'hui en Russie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne