Nouvelles révélations sur le crash de l'A320 dans les Alpes

France 2

De nouveaux éléments sur le crash du vol de la Germanwings prouvent la détermination du copilote à faire s'écraser son avion.

Après le crash du vol de la Germanwings le 24 mars dernier, l'enquête se poursuit et porte ses fruits. Selon un rapport du Bureau d'enquêtes et d'analyse, rendu public mercredi 6 mai, le copilote Andreas Lubitz, qui a précipité l'A320 sur la montagne, avait déjà réalisé de surprenantes manœuvres lors du vol aller Düsseldorf-Barcelone.

Répétition ou première tentative ?

Il avait plusieurs fois sélectionné le niveau d'altitude 100 pieds, soit mis son appareil en position de crash. "Le copilote a fait ses manipulations, le commandant de bord était sorti du cockpit. Ces manipulations n'ont pas eu d'effets sur la trajectoire de l'avion, donc le commandant de bord n'a rien vu pendant ce temps-là", explique Rémi Jouty, le directeur du BEA qui ajoute que lors des retours du pilote, le copilote avait resélectionné une altitude normale. Andreas Lubitz a-t-il voulu faire s'écraser son appareil dès l'aller ou répétait-il ses manœuvres pour le retour ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne