DIRECT. Crash dans les Alpes : "Nous n'avons pas retrouvé un seul corps intact", annonce la gendarmerie

Des enquêteurs sur les lieux du crash de l\'Airbus A320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 26 mars 2015.
Des enquêteurs sur les lieux du crash de l'Airbus A320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 26 mars 2015. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Des éléments biologiques sont en train d'être recueillis pour faire des comparaisons ADN avec les proches des victimes, a-t-elle indiqué lors d'un point presse, vendredi.

Alors que la collecte des corps des victimes et des débris de l'avion se poursuit trois jours après le crash de l'A320 de la compagnie Germanwings, la gendarmerie a indiqué, vendredi 27 mars, que celle-ci était "particulièrement difficile" : "Nous n'avons pas retrouvé un seul corps intact" à ce stade, a précisé un responsable de la gendarmerie, indiquant que des éléments biologiques sont en train d'être recueillis pour faire des comparaisons ADN avec les proches des victimes. Suivez les derniers événements sur francetv info.

 Première indemnisation pour les familles. La compagnie Germanwings a annoncé qu'elles recevraient "jusqu'à 50 000 euros par passager" pour faire face aux dépenses immédiates. La compagnie pourrait être amenée à payer des sommes beaucoup plus lourdes si elle était attaquée en justice.

Arrêt maladie caché du copilote. La personnalité d'Andreas Lubitz est désormais au cœur des investigations. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui des formulaires "d'arrêts maladie détaillés, déchirés" et qui concernaient aussi "le jour des faits", a affirmé le parquet de Düsseldorf, sans préciser la nature de la "maladie".

Des coups de hache ? Le pilote resté hors du cockpit a tenté de forcer la porte du poste de pilotage avec une hache, sans succès, affirme le quotidien allemand Bild, citant des sources sécuritaires.

Une dépression en 2009. Andreas Lubitz a souffert d'une grave dépression il y a six ans, révèle Bild, qui a eu accès à des documents officiels. Il était depuis sous traitement "médical particulier et régulier"Bild fait aussi état d'une récente déception amoureuse. Sa petite amie aurait confirmé aux enquêteurs la grave dépression de Lubitz, selon iTélé.

Vous êtes à nouveau en ligne