Crash dans les Alpes : les recherches autour des débris interrompues pour la nuit

( MAXPPP)

Plus tôt dans la journée, les rotations d'hélicoptères avaient repris pour transporter les enquêteurs sur les lieux de l'accident, à Méolans-Revel (Alpes-de-Haute-Provence).

Des corps des victimes du crash de l'avion de Germanwings dans les Alpes ont commencé à être évacués par hélicoptère, indique la gendarmerie, mercredi 25 mars en fin d'après-midi. La compagnie Lufthansa va affrêtér deux vols vers la France pour les proches de victimes, au départ de Düsseldorf et Barcelone. Les recherches et les investigations sur le site du crash ont été interrompues à la tombée de la nuit. 

L'identification va prendre plusieurs semaines. Le travail d'enquête sur la zone montagneuse où s'est écrasé l'Airbus A320, la veille, se poursuit dans les Alpes-de-Haute-Provence. "La récupération des corps et de la deuxième boîte noire sont des priorités", a indiqué plus tôt le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. L'identification des corps a commencé, mais "va prendre plusieurs semaines", a précisé le procureur de la République de Marseille, Brice Robin.

 Une boîte noire en cours d'analyse. "Des données utilisables ont été extraites de la première boîte noire", a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) lors d'une conférence de presse, mercredi après-midi. Cet enregistreur contenant les sons du cockpit a été retrouvé mardi et a été transféré, mercredi matin, au BEA, au Bourget. L'exploitation des données audio est "un travail qui prendra plusieurs semaines, voire plusieurs mois", a indiqué le BEA, qui a précisé n'avoir, à ce stade des investigations, "pas la moindre explication".

Hollande, Merkel et Rajoy sur place. François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy se sont rendus sur place sur les lieux du drame à 14 heures. Ils ont notamment observé une minute de silence et ont longuement salué les unités qui enquêtent, recueillent les corps des victimes et les débris de l'avion.