Crash de la Germanwings : le BEA préconise la mise en place d'un service psychiatrique

FRANCE 3

Presque un an après le drame, le BEA, le bureau d'enquêtes et analyses pour la sécurité de l'aviation publique vient de rendre publiques ses recommandations. France 3 vous en dit plus.

Un service d'experts psychiatriques dans les compagnies aériennes afin de déceler au plus tôt les troubles psychiques et psychologiques. C'est ce que préconise le BEA, le bureau d'enquêtes et analyses pour la sécurité de l'aviation publique. Il vient de rendre publiques ses recommandations. La journaliste Nathalie Perez vous en dit plus. "Il demande également la levée partielle du secret médical de manière à ce que les employeurs puissent être prévenus lorsqu'un de leur pilote souffre de dépression ou suit un traitement d'antidépresseurs", rapporte la journaliste de France3.

Un suivi plus rigoureux

L'enquête du BEA porte exclusivement sur le cas d'Andreas Lubitz. "Dépressif et suicidaire, il avait pourtant fait valider sa licence de vol auprès de sa compagnie, la Germanwings. C'est pour éviter ce type de comportement suicidaire que le BEA demande un suivi médical beaucoup plus rigoureux des pilotes", souligne aussi Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne