Crash de la Germanwings : l'enquête se poursuit

FRANCE 2

Près d'un mois après le crash de l'A320 de la Germanwings, les opérations se poursuivent. Le village du Vernet s'est transformé en lieu de mémoire. Reportage de France 2.

Cela fait près d'un mois qu'ils travaillent sans relâche sur le site où s'est écrasé l'Airbus A320 de la Germanwings dans les Alpes françaises, le 24 mars dernier. Une soixantaine d'enquêteurs et des gendarmes identifient les victimes et récupèrent les débris.

Sur le site du crash, tout a été évacué, dont les 50 tonnes de la carlingue qui seront conservées un an pour les besoins de l'enquête. Maintenant, la dépollution du site va débuter. "Il y a plusieurs opérations à mener", détaille Patricia Willaert, préfet des Alpes-de-Haute-Provence au micro de France 2. "D'abord un diagnostic, pour voir quelle est la contamination du milieu, quelle est l'emprise réelle de la zone qui a pu être contaminée par les 4 tonnes de kérosène ou les 95 litres d'huile", précise-t-elle.

Le village du Vernet, lieu de mémoire

À chaque lever de soleil, les habitants du village du Vernet viennent refleurir la stèle à la mémoire des victimes du crash de la Germanwings, pour préparer l'arrivée des familles des 150 victimes. Par ailleurs, une relation s'est tissée entre les villageois et les proches de ces victimes qui sont déjà venus sur les lieux. Un mois après le crash, le petit village du Vernet est devenu un lieu de recueillement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne