Crash de la Germanwings : Andreas Lubitz avait répété son geste

France 3

Selon un nouveau rapport du BEA sorti mercredi 6 mai, Andreas Lubitz s'était entraîné à crasher l'avion de la Germanwings, le jour même de l'accident.

Un mois et demi après le crash de l'A320 de la Germanwings, le BEA sort un nouveau rapport mercredi 6 mai. Selon ce rapport, Andreas Lubitz avait répété son geste fou le jour même du crash, lors du vol aller entre Düsseldorf et Barcelone.

Ce 24 mars au matin, il décolle une première fois aux aurores. À 7h20, à bord de l'avion de la Germanwings, le copilote allemand se retrouve seul aux commandes. Pendant quatre minutes, le pilote est sorti du cockpit. Le contrôle aérien demande alors à Lubitz d'entamer une descente à 35 000 pieds. Une manœuvre classique.

Il programme 100 pieds au lieu de 35 000

Mais Lubitz programme des altitudes bien plus basses. Il commence par rentrer une altitude de 100 pieds, à peine 30 mètres, comme s'il voulait faire chuter l'appareil. Puis trois secondes plus tard, il sélectionne finalement l'altitude demandée. Puis il recommence et va programmer sur l'ordinateur, à quatre reprises, une altitude de 100 pieds durant plusieurs secondes.

Deux heures plus tard, lors du vol retour, Lubitz, une nouvelle fois seul aux commandes, ira cette fois au bout de sa manœuvre. Dix minutes plus tard, l'avion s'écrasera au terme de sa descente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne