Crash de l'A320 : le suivi médical des pilotes allemands mis en cause

France 2

L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a relevé en Allemagne des cas de non-conformité dans le suivi des pilotes.

Plus de dix jours après le crash de l'A320, la sécurité aérienne allemande est pointée du doigt. L'Agence européenne de sécurité aérienne accuse les autorités aéronautiques allemandes de non-conformité dans le suivi médical des pilotes. Cette nouvelle révélation pourrait expliquer pourquoi Andreas Lubitz a continué à voler, malgré sa dépression.

Des reproches assez graves

"Cela fait de nombreuses années que l'Allemagne est dans le collimateur de l'Agence européenne de sécurité aérienne : pénurie de personnels, contrôles défaillants sur les appareils et dans le suivi psychologique des pilotes. Les reproches sont assez graves à l'encontre des autorités aéronautiques allemandes", rapporte l'envoyé spécial de France 2 à Berlin, Amaury Guibert.

Quelque temps avant la catastrophe de l'A320, la commission européenne avait d'ailleurs demandé à l'Allemagne de se mettre rapidement en conformité.

Alors pour éviter de tels accidents, le ministre des Transports allemands a annoncé, il y a quelques jours, une vaste réforme des procédures de contrôles et de suivi psychologique des pilotes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne