Crash de l'A320 : Le copilote a caché qu'il était en arrêt maladie le jour de l'accident

FRANCE 2

Andreas Lubitz était un dépressif chronique, toujours sous traitement au moment du crash, mardi 24 mars.

Le profil psychologique d'Andreas Lubitz se précise, ce vendredi 27 mars. Le copilote accusé d'avoir volontairement provoqué le crash de l'A320, était dépressif chronique.
D'après les dernières informations de la justice allemande, il aurait dû être en arrêt maladie le jour du crash. "Le parquet de Düsseldorf nous a appris qu'Andras Lubitz bénéficiait d'un arrêt maladie le jour de la catastrophe, mais que le copilote avait caché cet arrêt maladie à la compagnie. En fait Andreas Lubitz n'aurait jamais dû monter dans cet Airbus A320", rapporte Amaury Guibert, l'envoyé spécial de France 2 à Berlin.

"La Lufthansa ne pouvait pas l'ignorer"

Pour l'heure, la Lufthansa n'a pas encore réagi à ces dernières révélations. "Pourtant la compagnie est vraiment maintenant dans une position délicate, car hier elle nous affirmait qu'Andreas Lubitz était un pilote irréprochable, qu'il avait passé tous les tests pour devenir pilote sauf que l'homme était dépressif et que cela, la Lufthnsa ne pouvait pas l'ignorer. Cela figurait dans le dossier médical du copilote", souligne le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne