Crash de l'A320 : après les préconisations du BEA, les actes ?

FRANCE 2

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a livré son rapport mais également des recommandations après le crash de l'A320, le 24 mars dernier. Seront-elles suivies ? France 2 tente de vous éclairer.

C'est une institution reconnue mais sa voix reste uniquement consultatoire. Le BEA peut proposer des mesures pour améliorer la sécurité aérienne mais en aucun cas ces dernières ne feront "loi" dans le domaine selon Diane Schlienger envoyée spéciale de France 2. En d'autres termes, le BEA n'oblige pas les compagnies aériennes à appliquer ces recommandations. Mais sa voix compte malgré tout. 

Un passé qui parle pour lui

Car le BEA a déjà un passif dans ce domaine. "Concernant le crash du Rio-Paris, toutes les mesures concernant le suivi d'avions en détresse avaient été appliquées", affirme Diane Schlienger. Pour des raisons économiques, les compagnies aériennes pourraient choisir de ne pas appliquer ces mesures. Et même avec ces règles suggérées par le BEA, pas sûr que "ce drame aurait pu être évité" selon la journaliste qui cite l'expert chargé de l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne