Crash dans les Alpes : une information judiciaire ouverte pour homicides involontaires

Une photo des débris de l\'A320 de la Germanwings qui s\'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, prise le 13 avril 2015.
Une photo des débris de l'A320 de la Germanwings qui s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, prise le 13 avril 2015. (YVES MALENFER / MINISTERE DE L'INTERIEUR / AFP)

Cette enquête doit déterminer comment Andreas Lubitz, le copilote qui a écrasé l'avion dans les Alpes-de-Haute-Provence le 24 mars, a pu être autorisé à voler malgré ses problèmes de santé.

Une information judiciaire contre X pour "homicides involontaires" a été ouverte, près de trois mois après le crash de l'A320 de la Germanwings dans les Alpes-de-Haute-Provence, a annoncé, jeudi 18 juin, le procureur de la République de Marseille (Bouches-du-Rhône), Brice Robin.

Cette enquête doit déterminer comment le copilote de l'appareil, Andreas Lubitz, a pu être autorisé à voler malgré sa santé fragile. C'est lui qui a précipité l'avion dans sa chute, le 24 mars, provoquant la mort de 150 personnes.

Le procureur avait déjà annoncé, après avoir rencontré les familles des victimes à Paris, son intention d'ouvrir cette instruction. Il avait alors précisé que le droit pénal français "interdit d'ouvrir une information judiciaire pour assassinats puisque l'auteur est décédé". L'enquête a été confiée à trois juges d'instruction du pôle accidents collectifs de Marseille .

 

Vous êtes à nouveau en ligne