Crash dans les Alpes : Germanwings offre une première aide financière aux familles des victimes

Le siège de la compagnie aérienne Germanwings, à Cologne (Allemagne), le 27 mars 2015.
Le siège de la compagnie aérienne Germanwings, à Cologne (Allemagne), le 27 mars 2015. (WOLFGANG RATTAY / REUTERS)

La compagnie aérienne offre jusqu'à 50 000 euros par passager mort dans le crash pour aider leurs proches à faire face aux dépenses immédiates.

La compagnie aérienne Germanwings va aider financièrement les familles des victimes du crash qui a tué les 150 passagers d'un de ses avions, mardi 24 mars, dans les Alpes. Les proches recevront dans un premier temps "jusqu'à 50 000 euros par passager", a annoncé un porte-parole de l'entreprise vendredi, afin de faire face aux dépenses immédiates.

Des familles et des proches des victimes se recueillent actuellement à Seyne, dans les Alpes-de-Haute-Provence, non loin du lieu du crash. Cette première somme ne devra en aucun cas être remboursée, a assuré le porte-parole de Germanwings.

Germanwings pourrait être condamnée en justice

Mais cela n'empêchera sans doute pas la filiale de Lufthansa de faire face à de lourdes demandes d'indemnisation. La somme versée aux victimes de crash est normalement fixée par une convention internationale, mais selon des avocats spécialisés dans ce type de cas, la compagnie risque être attaquée en justice pour négligence. Elle pourrait être considérée responsable de ne pas avoir assez enquêté sur les antécédents psychiatriques d'Andreas Lubitz et d'avoir laissé le copilote seul dans le cockpit. Elle pourrait devoir verser des sommes beaucoup plus lourdes.

Vous êtes à nouveau en ligne