Crashs des 737 MAX : Boeing propose 144 500 dollars à chaque famille de victimes

Des proches rendent hommage à une victime du crash du 737 MAX de l\'Ethiopian Airlines, à Bishoftu (Ethiopie), le 15 mars 2019.
Des proches rendent hommage à une victime du crash du 737 MAX de l'Ethiopian Airlines, à Bishoftu (Ethiopie), le 15 mars 2019. (TONY KARUMBA / AFP)

Les proches des disparus peuvent déposer leurs demandes d'indemnisation dès ce jour et jusqu'au 31 décembre, précise un communiqué du fonds dédié à ces indemnisations.

Le constructeur aéronautique américain Boeing a proposé, lundi 23 septembre, de verser 144 500 dollars à chaque famille des 346 victimes des deux accidents de ses avions 737 MAX sur les compagnies Lion Air et Ethiopian Airlines. Les proches des disparus peuvent déposer leurs demandes d'indemnisation dès ce jour et jusqu'au 31 décembre, précise un communiqué du fonds dédié à ces indemnisations.

Géré notamment par Kenneth Feinberg, un célèbre avocat américain spécialisé dans les fonds de compensation des victimes, ce fonds est doté au total de 100 millions de dollars. Ce montant représente un peu moins que le prix catalogue d'un 737 MAX, dont tous les modèles sont cloués au sol dans le monde entier depuis l'accident du vol d'Ethiopian Airlines en mars en Ethiopie. Ce drame s'est produit quelques mois seulement après celui de Lion Air en Indonésie, en octobre 2018.

Un accord distinct avec onze familles

Pour recevoir l'argent, les familles n'auront pas besoin de renoncer à d'éventuelles poursuites judiciaires. "Le fonds est séparé et à part de tout contentieux. Le fonds est purement volontaire ; personne n'est forcé d'y participer", assurent ses représentants. L'avionneur fait face à une centaine de plaintes, les victimes étant des ressortissants de plus d'une trentaine de pays. Les plaignants, qui réclament des centaines de millions de dollars à Boeing, affirment que le système de contrôle de vol du constructeur avait un défaut de conception, ce que rejette l'avionneur. Les indemnisations seront versées dès que les dossiers auront été approuvés, souligne le fonds, en précisant que tout demandeur devra prouver qu'il agit au nom d'une famille des victimes.

Boeing a par ailleurs conclu un accord avec onze familles de victimes du vol Lion Air, a expliqué mercredi l'une des avocates du cabinet Wisner Law Firm à l'AFP. Cet accord est distinct du fonds spécifique mis en place par Boeing pour indemniser les familles des victimes des accidents des deux 737 MAX.

Vous êtes à nouveau en ligne