Crash en Éthiopie : neuf Français parmi les victimes

FRANCE 3

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après la mort de neuf Français dans le crash de l'avion d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 victimes. Les explications du journaliste Bertrand Boyer, lundi 11 mars, en duplex du quai d'Orsay, à Paris.

Après le crash, dimanche 10 mars, d'un avion de la compagnie Ethiopian Airlines lors duquel neuf Français ont perdu la vie, la France s'est elle aussi emparée de l'enquête. "Le quai d'Orsay a confirmé lundi matin la mort de neuf Français parmi les 157 personnes décédées lors de ce crash", explique le journaliste de France 2 Bertrand Boyer, en duplex depuis le ministère des Affaires étrangères. Celui-ci "se refuse pour l'instant à donner davantage de détails, même s'il précise que ce bilan pourrait être évolutif, car il va être difficile et long d'identifier certaines victimes. On sait cependant qu'une Française de 36 ans originaire de Bretagne faisait partie des passagers. Elle travaillait pour une association de défense de l'environnement", ajoute-t-il.

22 membres de l'ONU décédés

"Compte tenu de la présence de ces ressortissants français, le parquet de Paris a ouvert une enquête. Parmi les autres victimes, on dénombre de nombreux humanitaires, mais aussi 22 membres de l'ONU qui se rendaient à Nairobi, capitale du Kenya, mais aussi capitale africaine de l'organisation internationale. Nairobi, où a eu lieu ce matin une minute de silence lors de l'ouverture de la conférence annuelle du Programme des Nations unies pour l'environnement, en hommage à ces 157 victimes", conclut Bertrand Boyer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne