Crash en Éthiopie : Boeing sous pression à cause de son 737 MAX 8

France 3

Les boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines ont été récupérées lundi 11 mars. C'est le 2e crash meurtrier de cet appareil en quelques mois. Plusieurs compagnies ont suspendu l'avion américain.

Au milieu des débris de l’appareil, les experts ont trouvé, lundi 11 mars, les boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, dans un champ, à 60 kilomètres de l'aéroport d'Addis-Abeba (Éthiopie). Des témoins ont aussitôt accouru sur place pour raconter ce qu'ils ont vu. L'appareil reliait Addis-Abeba à Nairobi, au Kenya. Il a disparu des radars six minutes après son décollage. La catastrophe a fait 157 morts, dont neuf Français.

Boeing obligée de modifier l'avion

Les enquêteurs suspectent des sondes de l'avion qui auraient pu envoyer des informations trompeuses à l'ordinateur de bord. En octobre dernier, le même modèle de Boeing s'était abîmé au large de l'Indonésie, juste après son décollage, causant la mort de 189 personnes.

À la suite de cet accident, l’aviation civile américaine et Boeing avaient signalé un dysfonctionnement pouvant provoquer un "risque récurrent de piqué". Des formations pour les pilotes avaient alors été préconisées, mais ont-elles vraiment été mises en place par les compagnies ? Problème de formation, défaut de conception, dans le doute, plusieurs compagnies ont cloué au sol leurs 737 MAX 8. Lundi soir, les États-Unis ont annoncé qu'ils vont obliger Boeing à modifier son avion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne