Crash en Éthiopie : Boeing dans la tourmente

FRANCE 2

La Chine, à l'instar de l'Indonésie et de nombreuses compagnies aériennes, a décidé de clouer au sol tous ses Boeing 737-MAX8. Cet appareil directement mis en cause est stratégique pour Boeing. L'action du constructeur a d'ailleurs chuté lundi 11 mars de 12%, avant de se stabiliser à -7%.

C'est l'un des fleurons de Boeing : on compte 350 exemplaires du 737-MAX8 actuellement en vol dans le monde, et 5 000 commandes en attente. Un avion en pleine tourmente. Plusieurs pays ont décidé de clouer au sol ces modèles : la Chine, l'Éthiopie, l'Indonésie ou encore la Corée du Sud suspendent les vols de 737-MAX8 en attendant les résultats de l'enquête. L'action Boeing, elle, dévisse à la bourse : -12% à Wall Street.

Un système antidécrochage défaillant ?

Car c'est la deuxième fois en seulement quelques mois qu'un 737-MAX8 s'écrase. En octobre 2018, un exemplaire de la compagnie asiatique Lion Air s'abîme en mer dans les mêmes circonstances, faisant 189 morts. À l'époque, le nouveau système automatique antidécrochage de l'appareil est déjà mis en cause. Un dysfonctionnement sur les sondes conduit l'ordinateur de bord à faire plonger l'avion au lieu de le redresser. L'Aviation fédérale américaine évoque un "risque de piqué répété" dans une note d'urgence. Des pilotes s'inquiètent. Aucune compagnie aérienne française ne vole à bord de Boeing 737-MAX8.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne