Interdictions en série des Boeing 737 Max 8 : le transport aérien déboussolé

FRANCE 2

Depuis la catastrophe aérienne en Éthiopie, 80% des Boeing 737 Max 8 ont été immobilisés par les compagnies de transports aériens.

Il avait décollé d'Istanbul pour Londres, mais quelques minutes plus tard, retour à la case départ pour ce Boeing 737 Max 8. Aucun accès autorisé à l'espace aérien britannique, impossible de se poser à Londres, les passagers ont été débarqués en Turquie. La liste des pays refusant l'accès de leur espace aérien à l'avion de Boeing n'en finit plus de s'allonger. Douze compagnies qui exploitent le modèle ont aussi immobilisé leurs appareils.

Un important manque à gagner

Un important manque a gagner selon Xavier Tytelman, expert en aéronautique. "Pour les compagnies, évidemment il y a des surcoûts : l'avion est cloué au sol, il va être stocké dans un hangar. Elles doivent louer d'autres avions et assurer des places sur d'autres compagnies aériennes au lieu d'assurer le vol avec leurs avions", explique-t-il. Une compagnie norvégienne a annoncé qu'elle réclamera des réparations financières auprès du constructeur américain. Les États-Unis de leur côté se refusent d'interdire le Boeing 737 max dans leur espace aérien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne