Aéronautique : après deux accidents, Boeing fait son mea culpa

France 2

Deux accidents d'avion de la compagnie aérienne Boeing ont coûté la vie à 346 personnes. Le constructeur a reconnu des défauts dans la construction des simulateurs du modèle 737 Max.

Une grande première. Le géant américain Boeing a reconnu des défauts liés à son modèle 737 Max. L'appareil est à l'origine de deux accidents, le premier en Indonésie en octobre 2018 et le second en Éthiopie le 10 mars. AU total, ils ont coûté la vie à 346 personnes.

Anomalies lors des simulations de vol

Les simulateurs ne permettaient pas de bien former les pilotes, en ne reproduisant pas certaines conditions de vol. Comme celle ayant conduit au crash de la compagnie Ethiopian Airlines le 10 mars 2019. "Les pilotes a priori quand ils ont réussi à gérer la situation en simulateur de vol et qu'ils pensent savoir la gérer dans la réalité, le jour où ils y sont réellement confrontés, peut-être que l'avion ne va pas réagir de la même manière. C'est une grosse problématique et c'est un problème qui s'accumule à tous ceux qui sont déjà connus pour l'avion", détaille Xavier Tytelman, consultant aéronautique. D'autres anomalies sur le système automatique d'anti-décrochage de l'appareil appelé MCAS ont été également détectées. Un dysfonctionnement sur une sonde conduit l'ordinateur de bord à faire plonger l'avion au lieu de le redresser. Boeing annonce que la mise à jour de ce système est prête et attend un feu vert des autorités de régulation mondiale pour faire redécoller son avion. Un vol de certification doit avoir lieu prochainement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne