Comment réagir si l'on est poussé sur les voies du métro ?

A Paris, la RATP aurait été confrontée une dizaine de fois à des \"pousseurs\" dans le métro.
A Paris, la RATP aurait été confrontée une dizaine de fois à des "pousseurs" dans le métro. (JOEL SAGET / AFP)

Lundi, une femme de 36 ans a été projetée par un homme sur les voies du métro parisien. Voici quelques conseils pour parvenir, comme elle, à s'en sortir indemne. 

C'est la hantise de nombreux usagers du métro : se faire pousser sur les voies, et finir électrocuté ou écrasé par une rame. Lundi 28 avril au soir, une femme de 36 ans a été ainsi violemment projetée par un SDF sur les voies de la station Edgar-Quinet, sur la ligne 6 du métro parisien. Elle a pu s'en sortir indemne en remontant rapidement sur le quai, aidée par d'autres voyageurs.

Comment réagir dans une telle situation ? En ayant quelques bons réflexes.

Se faire pousser sur les rails, ça arrive souvent ?

Pas de panique : c'est très rare. La RATP, qui gère une partie des transports en commun en Ile-de-France, indique ne pas comptabiliser les différents types d'incidents sur son réseau. Mais elle aurait été confrontée à une "dizaine de cas" de pousseurs ces dernières années, estime Franck Barrault, délégué syndical Sud chargé de la sécurité. "On ne parle pas là de délinquance, mais de tentatives de meurtre, et donc de cas très isolés", explique-t-il à francetv info.

Les chutes accidentelles sont, en revanche, plus nombreuses, surtout lors des heures de forte affluence où les mouvements de foule peuvent déséquilibrer les usagers qui se trouvent trop près du bord du quai. Pour empêcher ces accidents, la RATP a installé des portes palières le long du quai dans quelques stations très fréquentées. Ces portes ne s'ouvrent que lorsque la rame est à l'arrêt.

Les conducteurs de trains ont, en outre, la consigne de redoubler de vigilance lors des heures de pointe. "Lorsqu'il y a beaucoup de monde sur le quai, ils doivent entrer dans la station en 'marche prudente', c'est-à-dire à très faible allure", détaille à francetv info Pascal Gicquiaux, élu CGT au Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la RATP.

Dans tous les cas, mieux vaut attendre son métro près du mur, plutôt que près des voies. "Il ne s'agit pas d'être parano, mais de rester prudent, a fortiori en ce qui concerne les enfants et les personnes âgées", prévient Franck Barrault.

Vais-je être électrocuté si je touche les rails ?

Tout dépend du rail avec lequel vous entrez en contact. Le métro parisien est alimenté en continu à 750 volts par ce que l'on appelle un rail de traction, qui est toujours surélevé par rapport aux deux rails que l'on remarque immédiatement et qui, eux, ne sont pas électrifiés.

Si votre métro circule sur des pneus, comme c'est le cas seulement sur les lignes 4, 6 et 14 à Paris, cette alimentation se fait de part et d'autre de la voie. Si le métro circule sur des roues ferroviaires classiques (métalliques), ce troisième rail se situe entre les deux voies, comme le montrent les images publiées sur ce site. Concernant le RER, la situation est un peu différente. L'alimentation électrique ne passe pas par les rails, mais par des caténaires, c'est-à-dire des câbles aériens.

Quoi qu'il en soit, le plus sûr est d'essayer de remonter le plus rapidement possible sur le quai sans entrer en contact avec les rails.

Comment réagir si un train arrive alors que je me trouve sur la voie ?

Evitez de vous précipiter vers la voie opposée. "On peut penser que c'est la meilleure chose à faire, mais le risque de toucher un des rails de traction, et donc de se faire électrocuter, est élevé", explique Pascal Gicquiaux.

Dans certaines stations des lignes 2 et 6 du métro parisien, des fosses situées sous les rails permettent de se glisser sous le train et d'éviter de se faire écraser. Si ce n'est pas le cas et que votre métro circule sur des roues métalliques, il reste possible de s'allonger contre le quai. "L'interstice entre le quai et le train est suffisamment grand pour pouvoir s'y glisser", ajoute l'élu au CHSCT.

Que faire si quelqu'un tombe sur les voies devant moi ?

N'essayez pas de jouer les héros et de descendre à votre tour sur la voie pour faire une courte échelle à la personne qui est tombée. La première chose à faire est de couper le courant sur les voies en actionnant l'alarme située au milieu du quai, juste au-dessus de l'extincteur. Elle ressemble à cela :

Signal d\'alarme sur le quai de la station Reuilly-Diderot, sur la ligne 1 du métro de Paris.
Signal d'alarme sur le quai de la station Reuilly-Diderot, sur la ligne 1 du métro de Paris. (GREENSKI / WIKIMEDIA COMMONS)

"Les trains vont s'arrêter, et le poste de commande centralisé, qui surveille le trafic de l'ensemble des lignes, va être automatiquement alerté", explique Franck Barrault. Vous pouvez ensuite contacter le personnel de la station en utilisant l'interphone placé au-dessus de l'alarme. Et aider la victime à vous rejoindre sur le quai.

 

Vous êtes à nouveau en ligne