DIRECT. Collision mortelle à Millas : "Les témoignages indiquent majoritairement que les barrières étaient fermées au moment de l'accident", selon le procureur

Ce direct est terminé.

"L’identification des victimes a été menée à bien", a précisé la préfecture des Pyrénées-Orientales pendant la nuit.

Le bilan de l'accident survenu jeudi 14 décembre entre un train et un bus scolaire s'est alourdi de cinq morts, affirme le procureur de Marseille. Le bilan a été revu à la hausse après la mort, vendredi dans l'après-midi, d'un enfant des suites de ses blessures. "Le pronostic vital de six victimes est engagé", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse au lendemain du drame. 

Revenant sur les circonstances de l'accident, il a jouté que "les témoignages indiquent majoritairement que les barrières étaient fermées au moment de l'accident". 

L'identification des victimes a été difficile. "L’identification des victimes a été menée à bien", a précisé la préfecture des Pyrénées-Orientales, peu après minuit. Mais la tâche a été difficile compte tenu de la violence du choc, d'autant que les autorités ne disposaient pas "de listes" des élèves montés à bord du bus.

Un accident à un passage à niveau. "Il est largement prématuré d'indiquer si les barrières étaient levées ou baissées", a précisé le procureur de la République, interrogé sur un éventuel "dysfonctionnement" des barrières du passage à niveau.

Une cellule psychologique mise en place. Le collège Christian-Bourquin sera ouvert vendredi "pour que les élèves puissent libérer leur parole". Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour les familles à Millas et la mairie a mis en place un numéro d'urgence : le 04 68 57 35 03.

Vous êtes à nouveau en ligne