Collision mortelle à Millas : le traumatisme après la catastrophe

FRANCE 2

Au lendemain de la collision entre un bus scolaire et un train qui a coûté la vie à 4 collégiens, les élèves du collège Christian Bourquin sont sous le choc. 

Devant le collège Christian Bourquin de Millas (Pyrénées-Orientales), parents et enfants sont unis dans la même peine. Au lendemain de la collision entre un car scolaire et un TER survenue le 14 décembre dernier, ils sont venus pour parler, exprimer leurs angoisses. Pour certaines familles, le traumatisme est particulièrement lourd. La plupart des enfants connaissaient les victimes de l'accident, difficile de trouver les mots. Les cours ont été suspendus pour la journée.

60 professionnels sur place

Une importante cellule psychologique a été mise en place à l'intérieur de l'établissement : médecins, infirmiers, psychologues... 60 personnes sont arrivées tôt dans la matinée pour accueillir élèves et enseignants. Le ministre de l'Éducation s'est rendu sur place. Près de 200 enfants sont accueillis avec leurs parents dans l'enceinte du collège au lendemain du drame. Le soutien psychologique devrait s'étendre pendant plusieurs jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne