Accident de Millas : un an après, une mère fait part de sa douleur

France 2

Il y a un an jour pour jour, six collégiens perdaient la vie dans un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales), lorsque leur car a été percuté par un TER. Les parents des jeunes victimes attendent toujours de connaître les causes exactes de l'accident et les responsabilités de chacun.

Un an après, la douleur de cette mère est toujours aussi vive. Le souvenir de sa fille, Ophélia, ne la quitte jamais. Le 14 décembre 2017 est resté gravé. Ce jour-là, elle faisait ses courses quand elle a appris l'accident. "J'ai tout lâché, je suis partie. J'arrive au collège. De dos, je vois une gamine. (...) J'ai cru que c'était elle. C'était pas elle", raconte-t-elle, au bord des larmes. Pour elle commence alors une interminable attente. Dix longues heures vont s'écouler avant qu'on lui annonce le décès de sa fille de 13 ans.

L'enquête sera longue

Cinq autres enfants sont décédés dans l'accident du car dans les Pyrénées-Orientales. La conductrice assure que les barrières du passage à niveau étaient levées quand elle a franchi les voies. L'expertise, elle, montre qu'il n'y a eu aucune défaillance technique ; le car aurait freiné, mais trop tard. Pour faire son deuil, la mère d'Ophélia a besoin de connaître la vérité, quelle qu'elle soit. Elle sait que l'enquête sera longue. Une première reconstitution est prévue au printemps prochain. Aucune date de procès n'est encore arrêtée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne