Accident de Millas : nouveaux éléments dans l'enquête

D'après franceinfo, la conductrice du car scolaire percuté par un TER prenait depuis sept ans un médicament incompatible avec la conduite. Six collégiens avaient trouvé la mort.

Le 14 décembre 2017 à Millas dans les Pyrénées-Orientales, six collégiens perdent la vie dans une collision entre un car et une rame de TER. Aujourd'hui, le médicament contre l'insomnie pris par la conductrice lors de la période des faits est mis en cause. Selon des informations de franceinfo, le laboratoire pharmaceutique Sanofi, sollicité par la justice, explique que ce médicament comporte un pictogramme rouge de niveau 3le plus élevé, interdisant laconduite. 

Médicament prescrit pendant sept ans 

La conductrice se voyait prescrire ce médicament depuis sept ans, alors que le traitement ne doit jamais excéder quatre semaines. Elle a été mise en examen dans ce dossier pour homicide et blessures involontaires. La responsabilité de la SNCF dans cet accident avait été exclue par plusieurs témoins et par les expertises techniques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne