DIRECT. Accident de Puisseguin : une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires" va être ouverte

L\'enlèvement des carcasses du car et du camion accidentés, à Puisseguin (Gironde), le 26 octobre 2015.
L'enlèvement des carcasses du car et du camion accidentés, à Puisseguin (Gironde), le 26 octobre 2015. (MAXPPP)

Le procureur de Libourne fait le point sur les avancées de l'enquête, après avoir informé les familles.

De premières réponses, même incomplètes. Le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a fait le point, lundi 26 octobre, sur l'enquête en cours après le tragique accident qui a fait 43 morts vendredi à Puisseguin (Gironde). Il a annoncé son intention d'ouvrir une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires", une fois que toutes les victimes seront identifiées, d'ici la fin de la semaine prochaine.

Le procureur a auparavant rencontré les familles pour leur "expliquer où en est l'identification des corps et les informer des premiers éléments de l'enquête". Une modélisation de la scène leur a également été montrée. Selon i-Télé, les premiers résultats n'auraient relevé aucune trace d'alcool et de stupéfiant chez le chauffeur du bus. 

Les opérations d'enlèvement des épaves du camion et de l'autocar se sont achevées lundi en début d'après-midi. Une poignée de gendarmes scientifiques procédaient aux derniers prélèvements. La route départementale RD17, où s'est produite la collision, doit être rouverte à la circulation dans la journée.

Dimanche, le bilan définitif de l'accident a été établi à 43 morts. Les corps ont été transférés à l'Institut médico-légal de Bordeaux en vue des prélèvements qui seront envoyés à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), où se trouve le laboratoire de l'IRCGN en charge de l'identification formelle des victimes.

Vous êtes à nouveau en ligne