Accident de Puisseguin : un rapport met en cause le camion

FRANCE 3

Renforcer les normes de sécurité dans les autocars, c'est ce que préconise un rapport d'expert, publié mardi 8 août. Ce rapport concerne des conclusions sur la catastrophe de Puisseguin (Gironde). En octobre 2015, une collision entre un bus et un poids lourd avait couté à la vie à 43 personnes. Le rapport affirme que le réservoir auxiliaire du camion n'était pas homologué.

Deux ans après l'un des accidents le plus meurtriers de ces dernières années, un rapport de 120 pages a été publié par le bureau d'enquête. L'enquête explique enfin pourquoi l'autocar et le camion se sont embrasés si vite, ne laissant aucune chance aux 43 victimes de ce drame. Cette nouvelle expertise pointe notamment la présence d'un réservoir additionnel de gazole, à l'arrière de la cabine du poids lourd. Ce réservoir était non homologué et n'aurait jamais dû s'y trouver.

Les familles demandent plus de sécurité dans les autocars

Michel Vigier a perdu sa belle-mère dans cette catastrophe. Il attendant ce rapport avec impatience. "On a appris des choses intéressantes, on a appris d'abord que pour eux, le départ du feu c'est le camion", explique celui qui est également président du collectif des victimes de Puisseguin (Gironde). Ce qui révolte les familles, c'est surtout le manque de normes de sécurité drastiques dans les autocars. "On est quand même un peu surpris de savoir que les tests qui sont faits sur les pastilles des cars ne sont pas des tests très importants", poursuit-il. Le rapport révèle aussi qu'aucune règle n'est établie par rapport à la toxicité des fumées dégagées par les matériaux dans les cars. Le bureau d'enquête préconise plusieurs recommandations, les familles des victimes demandent à ce qu'elles soient prises en compte le plus rapidement possible.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne