A Villeneuve-d'Ascq, des habitants placardent les photos de leurs cambrioleurs présumés

(IDÉ)

Dans le quartier du Triolo, à Villeneuve-d'Ascq dans le Nord, un collectif de riverains excédés par de multiples cambriolages a décidé de placarder la photo de deux individus suspects. Les deux hommes viendraient d'un camp de 350 Roms installés à proximité. Pour l'heure ni la police ni la mairie n'a demandé explicitement aux riverains de retirer ces affiches.

Dans ce quartier de Villeneuve-d'Ascq, les citoyens ont décidé de mener l'enquête eux-mêmes. Sur l'une des photos placardées dans le quartier, on peut voir des images d'une caméra de vidéo-surveillance chez un particulier, au cours d'un cambriolage. Une quinzaine de vols auraient été enregistrés dans le seteur en deux semaines seulement.

Parmi les victimes, Michel. Sa caravane, qu'il gardait dans son jardin, a été volée il y a quinze jours. Il l'a retrouvée, deux jours plus tard, dans un camp de Roms proche. Michel s'apprête donc à rejoindre le collectif qui vient de se créer. Certains parlent même d'organiser des patrouilles.

La mairie ne condamne pas cette action

Pour le moment, la police n'a pas explicitement demandé aux riverains de retirer les affiches. Maryvonne Girard, première adjointe au maire, ne condamne pas l'action du collectif... même s'il est à la limite de la légalité.

L'initiative ne fait cependant pas l'unanimité. Certains riverains condament cette forme de délation, des pancartes auraient aussi été arrachées. Mais plusieurs restent encore bien visibles dans le quartier.