A Nouméa, une beuverie dégénère en fusillade

(IDÉ)

Quatre personnes, dont deux mineurs, ont été blessées mardi matin dans une fusillade après une nuit de beuverie dans un quartier populaire de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Le tireur se serait rendu chez lui et aurait visé des passants depuis son domicile. 

Il est 7h du matin mardi à Kaméré, un quartier nord de la capitale calédonienne. Une nuit à priori tranquille, jusqu'à cette dispute qui éclate groupe de jeunes, après une nuit alcoolisée. 

LUn des jeunes décide alors d'aller chez lui pour régler ses comptes : il prend un fusil de petit calibre et tire sur ses camarades, depuis son domicile. Il blesse deux d'entre eux. Le tireur vise ensuite d'autres passants, et touche à nouveau deux personnes. 

Il demande lui-même d'appeler les secours

Selon des témoignages rapportés sur place par Radio Nouvelle-Calédonie, le forcené serait ensuite allé dans un snack situé à proximité et aurait demandé qu'on appelle le SAMU. Mais le récit des faits reste flou. "Les langues ont du mal à se délier, ceux qui ont bien voulu parler n'ont pas été témoins de la scène ", raconte la journaliste Marguerite Poigoune. 

Arrivés sur place un peu plus tard, les commerçants du quartier - la fusillade a eu lieu 500m d'un collège - parlent d'attroupements, de dizaines de voitures de police. Le directeur de la sécurité publique a affirmé que l'auteur présumé a été immédiatement interpellé. 

Un des blessés est dans le coma

Connu des services de police, le tireur, né en 1988, s'est rendu à l'arrivée des forces de l'ordre, qui ont isolé le quartier. Les quatre blessés, dont deux mineurs, ont été évacués sur le centre hospitalier territorial de Nouméa.

L'un d'eux, touché à la tête, est dans le coma et son pronostic vital est engagé. En arrêt cardiaque, il avait du être réanimé par les pompiers sur les lieux du drame, a indiqué un témoin.