80 tombes profanées au cimetière de Castres

France 2

Le cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, a été victime d'une profanation mercredi 15 avril. Des dizaines de tombes ont été vandalisées. Il n'y a pas de revendication.

Plusieurs dizaines de tombes ont été profanées au cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, mercredi 15 avril dans l'après-midi. Des croix et des statues ont été arrachées des sépultures, comme l'a constaté Muriel Lassaga, de France 2. Tout s'est passé hier, en plein jour, peu avant 14h. Un événement inédit dans cette ville, qui a bouleversé les habitants : "Mon fils venait de fêter ses 28 ans au cimetière, cela fait dix ans qu'il est mort", témoigne cette mère de famille, des sanglots dans la voix.

Pas de revendication

Aucune revendication ni inscription raciste n'a été retrouvée sur les lieux du saccage. Situé à une vingtaine de mètres, le carré juif du cimetière a été complètement épargné. Le maire de Castres, Pascal Rugis, se dit consterné : "C'est quand même le souvenir des morts, et puis il y a quand même un acharnement sur les symboles de la foi chrétienne, comme les crucifix, les stèles et les statuaires". Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve doit se rendre sur place dans l'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne