Etat islamique : plan de lutte selon Barack Obama

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Une nouvelle guerre contre le terrorisme commence. C'est un message qu'il a préparé jusqu'au dernier moment. Il l'a prononcé à une heure de grande écoute, avec une idée claire: 13 ans apresle1. Septembre, les terroristes menacent toujours. Je veux que ce soit bien clair: nous irons débusquer les terroristes qui menacent notre pays où qu'ils soient. Je n'hésiterai pas a mener des actions contre l'Etat islamique (EI) en Syrie comme en irak. Etendre les frappes en Syrie, affaiblir et détruite l'El, tels sont les objectifs affichés. L'opinion américain le soutient après la double décapitation des journalistes. Notre renseignement pense que des milliers d'étrangers, y compris des Européens et quelques Américains, ont rejoint ce groupe en Syrie et en Irak. Ils pourraient essayer de revenir dans leurs pays pour conduire des attaques mortelles. 475 conseillers supplémentaires vont être déployés en lrak: 1600 au total. Barack Obama reste attaché à un concept de guerre spécifique. Cet engagement n'est pas comparable avec les guerres en Irak et en Afghanistan. Je n'engagerai pas de troupes américaines au sol. Barack Obama renforce finalement la présence américaine dans la région. Et annonce une campagne qui pourrait durer. Bonsoir Jacques Cardoze, vous êtes en direct de Washington.

Une nouvelle guerre contre le terrorisme commence.

C'est un message qu'il a préparé jusqu'au dernier moment. Il l'a prononcé à une heure de grande écoute, avec une idée claire: 13 ans apresle1.

Septembre, les terroristes menacent toujours.

Je veux que ce soit bien clair: nous irons débusquer les terroristes qui menacent notre pays où qu'ils soient. Je n'hésiterai pas a mener des actions contre l'Etat islamique (EI) en Syrie comme en irak.

Etendre les frappes en Syrie, affaiblir et détruite l'El, tels sont les objectifs affichés. L'opinion américain le soutient après la double décapitation des journalistes.

Notre renseignement pense que des milliers d'étrangers, y compris des Européens et quelques Américains, ont rejoint ce groupe en Syrie et en Irak. Ils pourraient essayer de revenir dans leurs pays pour conduire des attaques mortelles.

475 conseillers supplémentaires vont être déployés en lrak: 1600 au total. Barack Obama reste attaché à un concept de guerre spécifique.

Cet engagement n'est pas comparable avec les guerres en Irak et en Afghanistan. Je n'engagerai pas de troupes américaines au sol.

Barack Obama renforce finalement la présence américaine dans la région. Et annonce une campagne qui pourrait durer.

Bonsoir Jacques Cardoze, vous êtes en direct de Washington.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne