Espagne : manifestation à Madrid contre le coût de la vie

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Madrid, en Espagne, pour une manifestation dénonçant le chômage et l'austérité. Des affrontements en fin de soirée ont fait des dizaines de blessés. Une pluie de projectiles sur les véhicules de police, la manifestation contre l'austérité en Espagne s'est terminée hier soir dans la violence. Certains s'en sont pris aux banques et aux distributeurs de billets. Les affrontements ont fait une centaine de blessés, dont 30 policiers, et 24 personnes ont été interpellées. "Cette bataille, nous allons la gagner" scandaient plus tôt dans la journée des dizaines de milliers de manifestants dans les rues de Madrid. Certains ont marché pendant près d'un mois pour rejoindre la capitale, dénonçant le chômage et les restrictions. Nous demandons d'arrêter de rembourser la dette, qu'il n'y ait plus de répression, car le gouvernement nous réprime, et plus de services sociaux. Je suis là contre les impôts excessifs, les privations. Et contre la corruption, très répandue en Espagne. Avec 26% de chômeurs, l'Espagne est asphyxiée par la récession. Un plan d'économie de 150 milliards d'euros est prévu sur trois ans.

Des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Madrid, en Espagne, pour une manifestation dénonçant le chômage et l'austérité. Des affrontements en fin de soirée ont fait des dizaines de blessés.

Une pluie de projectiles sur les véhicules de police, la manifestation contre l'austérité en Espagne s'est terminée hier soir dans la violence. Certains s'en sont pris aux banques et aux distributeurs de billets. Les affrontements ont fait une centaine de blessés, dont 30 policiers, et 24 personnes ont été interpellées. "Cette bataille, nous allons la gagner" scandaient plus tôt dans la journée des dizaines de milliers de manifestants dans les rues de Madrid. Certains ont marché pendant près d'un mois pour rejoindre la capitale, dénonçant le chômage et les restrictions.

Nous demandons d'arrêter de rembourser la dette, qu'il n'y ait plus de répression, car le gouvernement nous réprime, et plus de services sociaux.

Je suis là contre les impôts excessifs, les privations. Et contre la corruption, très répandue en Espagne.

Avec 26% de chômeurs, l'Espagne est asphyxiée par la récession. Un plan d'économie de 150 milliards d'euros est prévu sur trois ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne