Espagne : assaut d'immigrants

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La frontière entre le Maroc et l'Espagne est à nouveau sous pression Des centaines de candidats à l'immigration ont tenté de franchir par la force, les clôtures de Ceuta et Melia. Les gardes civils espagnols ont été débordés. L'assaut est spectaculaire. Plusieurs centaines d'immigrants clandestins d'Afrique noire jouent le coup de force pour passer à l'aube et en nombre le grillage qui les sépare de Melilla, l'enclave espagnole au Maroc. Des grappes humaines. Les plus forts et les plus rapides parviennent à poser le pied sur le sol espagnol, sous les yeux de la police medusee. Ce matin à Melilla ce sont plus de 100 clandestins qui ont été transférés au centre d'accueil temporaire des immigrants. Eux ont réussi leur pari. Même s'ils sont aux mains de la police, ils sont en Europe. Ceuta, Melilla, 2 villes espagnoles en territoire marocain, c'est la porte d'entrée dans l'union européene. Pour eux, le début de l'Eldorado. Ils passent la frontière sans papiers d'identités. Impossible de prouver leur nationalité. Ils sont difficilement expulsables. L'année dernière, près de 3000 ont forcé le passage vers l'Europe.

La frontière entre le Maroc et l'Espagne est à nouveau sous pression Des centaines de candidats à l'immigration ont tenté de franchir par la force, les clôtures de Ceuta et Melia. Les gardes civils espagnols ont été débordés.

L'assaut est spectaculaire. Plusieurs centaines d'immigrants clandestins d'Afrique noire jouent le coup de force pour passer à l'aube et en nombre le grillage qui les sépare de Melilla, l'enclave espagnole au Maroc. Des grappes humaines. Les plus forts et les plus rapides parviennent à poser le pied sur le sol espagnol, sous les yeux de la police medusee. Ce matin à Melilla ce sont plus de 100 clandestins qui ont été transférés au centre d'accueil temporaire des immigrants. Eux ont réussi leur pari. Même s'ils sont aux mains de la police, ils sont en Europe. Ceuta, Melilla, 2 villes espagnoles en territoire marocain, c'est la porte d'entrée dans l'union européene. Pour eux, le début de l'Eldorado. Ils passent la frontière sans papiers d'identités. Impossible de prouver leur nationalité. Ils sont difficilement expulsables. L'année dernière, près de 3000 ont forcé le passage vers l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne