Emploi : des salaires qui augmentent ?

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les chiffres communiqués par le ministère du Travail vont plutôt à l'encontre des idées reçues puisque malgré la crise, les salaires continuent d'augmenter. Jean-Paul Chapel nous a rejoints sur ce plateau. Bonjour. Quelle est la hausse moyenne ? Est-elle plus forte que l'inflation. Jean-Paul Chapel: Sur les 12 derniers mois, le salaire mensuel de base a augmenté de 1,6 %. Sur la même période, les prix n'ont augmenté que de 0,7 %. Des salaires qui augmentent deux fois plus vite que l'inflation, c'est une véritable exception française en Europe. Chez la plupart de nos voisins, quand le chômage augmente, les salaires stagnent ou chutent. Comment expliquer ce paradoxe français ? Disons qu'avec ces augmentations de salaire, patronat et syndicats préfèrent manifestement "acheter" la paix sociale à l'intérieur de l'entreprise. Elise Lucet : Une bonne nouvelle donc, mais à y regarder de plus près, le pouvoir d'achat des Français est en berne. Quand on calcule le pouvoir d'achat, on tient compte du revenu, des prix, des impôts et des taxes. Depuis 3 ans, ces prélèvements augmentent. a donc diminué de 0,3%.

Les chiffres communiqués par le ministère du Travail vont plutôt à l'encontre des idées reçues puisque malgré la crise, les salaires continuent d'augmenter. Jean-Paul Chapel nous a rejoints sur ce plateau. Bonjour. Quelle est la hausse moyenne ? Est-elle plus forte que l'inflation.

Jean-Paul Chapel: Sur les 12 derniers mois, le salaire mensuel de base a augmenté de 1,6 %. Sur la même période, les prix n'ont augmenté que de 0,7 %. Des salaires qui augmentent deux fois plus vite que l'inflation, c'est une véritable exception française en Europe. Chez la plupart de nos voisins, quand le chômage augmente, les salaires stagnent ou chutent. Comment expliquer ce paradoxe français ? Disons qu'avec ces augmentations de salaire, patronat et syndicats préfèrent manifestement "acheter" la paix sociale à l'intérieur de l'entreprise.

Elise Lucet : Une bonne nouvelle donc, mais à y regarder de plus près, le pouvoir d'achat des Français est en berne. Quand on calcule le pouvoir d'achat, on tient compte du revenu, des prix, des impôts et des taxes. Depuis 3 ans, ces prélèvements augmentent. a donc diminué de 0,3%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne