VIDEO. Manuel Valls : "Le Front national est une supercherie pour nos concitoyens"

FRANCE 3

Invité de France 3, le Premier ministre a appelé la droite comme la gauche à "prendre ses responsabilités" face au Front national.

Il ne prononce pas les termes de "front républicain", mais il lance un appel. A quatre jours du premier tour des élections régionales, mercredi 2 décembre, le Premier ministre Manuel Valls a appelé sur France 3 à "tout faire pour empêcher le Front national" de gagner une région.

"A Nicolas Sarkozy d'être à la hauteur"

"Chacun devra prendre ses responsabilités, à gauche comme à droite", a averti le chef du gouvernement, visant en particulier le chef de l'opposition : "A Nicolas Sarkozy d'être à la hauteur". Car mardi, le patron des Républicains a balayé d'un revers de main la possibilité d'un front républicain avec la gauche face au Front national, dans les régions où ce dernier pourrait l'emporter.

"Il faut aller voter", a martelé le Premier ministre, à l'attention des électeurs tentés par l'abstention. "Non, le Front national ne peut pas être une solution, c'est une supercherie pour nos concitoyens", a ajouté le chef du gouvernement, pointant les "mesures injustes" proposées par le "clan" à la tête du parti d'extrême droite. Un appel aux électeurs tentés par le FN alors que le parti frontiste est donné en tête au premier tour des régionales, en hausse de 2,5 points (28,5%), devant une droite en perte de vitesse (LR-UDI-MoDem, 28%, -2,5 points) et un PS distancé (23%, inchangé), selon un sondage publié mercredi.

Vous êtes à nouveau en ligne