VIDEO. Régionales : pour Fillon, les régionales sont "le dernier avertissement avant 2017"

FRANCE 2

L'ancien Premier ministre, candidat pour la primaire de 2016, a estimé que "la colère s'étendra" tant qu'on ne leur proposera pas "un projet puissant et crédible".

Un discours aux accents de campagne. François Fillon a salué le "sursaut" des électeurs qui, en se mobilisant, ont empêché le Front national de gagner une région, dimanche 13 décembre, au second tour des élections régionales. Mais l'ancien Premier ministre et actuel député Les Républicains de Paris a surtout estimé que "la colère s'étendra" tant qu'on ne leur proposera pas "un projet puissant et crédible"

>> Elections régionales : les résultats du second tour en direct

"Cette élection régionale constitue le dernier avertissement avant 2017", a prévenu François Fillon, candidat déclaré à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017. Et le candidat de plaider pour "des réformes audacieuses" afin de retrouver "croissance", "emplois" et "confiance nationale". Et il a conclu : "Je propose un projet pour faire gagner la France et dès demain je repars au combat et j'y invite tous ceux qui veulent relever le défi."

Car au sein des Républicains, l'après-régionales a ouvert le chapitre suivant, celui de la primaire. Dès la fin du premier tour, marqué par les bons scores de l'extrême droite, des dirigeants de la formation avaient aussi laissé entendre qu'il faudrait discuter de la ligne du parti une fois passé le second, qui a vu les candidats du FN battus.

Vous êtes à nouveau en ligne