VIDÉO. Législatives : la porte-parole de la France insoumise évoque "de la triche" dans la circonscription de Manuel Valls

franceinfo

Le parti de Jean-Luc Mélenchon conteste la victoire de Manuel Valls dans la la 1re circonscription de l'Essonne. L'ancien Premier ministre a annoncé l'avoir remporté contre Farida Amrani avec "139 voix d'avance". 

Rififi à Evry : Farida Amrani (La France insoumise) conteste la victoire de Manuel Valls dans la 1re circonscription de l'Essonne. Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise, a dénoncé dimanche 18 juin des irrégularités dans la circonscription"Il y aurait des irrégularités très importantes, notamment sur la commune de Corbeil-Essonne, a-t-elle précisé. C'est la commune où M. Serge Dasault est très influent, et M. Dassault avait soutenu Manuel Valls. Il y aurait au moins deux bureaux de vote où les scores pour Manuel Valls sont disproportionnés par rapport au reste des bureaux."

A la question : "C’est une accusation de quoi ?", Raquel Garrido a répondu, du tac au tac : "De triche ! Il faudra vérifier, c'est tout." "Ça se fait, ce n'est pas grave, ça arrive, a-t-elle ajouté, avec ironie. Je ne peux pas le démontrer, donc il faut que Manuel Valls, tranquillement, accepte un recomptage rigoureux, avec toutes les feuilles d'émargement.

En général, quand il y a de la triche, ce n’est pas par manque d’assesseurs, c’est parce qu’il y a des gens qui veulent tricher.

Raquel Garrido, porte-parole de la France insoumise

à franceinfo

Dimanche 18 juin, Manuel Valls a revendiqué la victoire aux élections législatives avec "139 voix d'avance" face à sa concurrente FI Farida Amrani. Mais cette dernière a aussitôt désavoué les résultats, et déposé un recours, lundi 19 juin. "Il faudra vérifier", a insisté Raquel Garrido.

Un groupe parlementaire élagi aux communistes ?

La porte-parole de La France insoumise s'est par ailleurs félicité des scores obtenus par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. "Nous prenons acte du fait que nous avons 15 insoumis à l'Assemblée nationale. Avec les règles actuelles, nous avons effectivement un groupe, ce qui permettra à La France insoumise de jouer pleinement son rôle d'opposition". 

Raquel Garrido n'a pas exclu "d'élargir" ce groupe avec "tous les volontaires, Parti communiste, frondeurs socialistes…Nous voulons l'opposition la plus large la plus cohérente possible, donc c'est envisageable".

Vous êtes à nouveau en ligne