SONDAGE. Elections régionales : Pécresse et Bartolone au coude-à-coude en Île-de-France

Valérie Pécresse, tête de liste Les Républicains en Ile-de-France, et Claude Bartolone, tête de liste PS.
Valérie Pécresse, tête de liste Les Républicains en Ile-de-France, et Claude Bartolone, tête de liste PS. ( AFP )

Selon un sondage Ifop, la candidate républicaine, Valérie Pécresse, ne devancerait son opposant socialiste, Claude Bartolone, que d'un point au second tour des régionales.

Match très incertain en Île-de-France. D'après une enquête Ifop-Fiducial pour Paris Match, I-télé et Sud Radio, publié mardi 10 novembre, la liste de la droite et du centre, conduite par Valérie Pécresse, récolterait 39% des suffrages au second tour des élections égionales, ne devançant que d'un petit point celle du socialiste Claude Bartolone. Un écart inférieur à la marge d'erreur du sondage.

>> CARTE. Elections régionales : ce que disent les sondages, région par région

La liste du président de l'Assemblée nationale recueille 38% des intentions de vote, dans l'hypothèse d'une fusion avec le Front de gauche et Europe Ecologie-Les Verts (EELV). La liste Front national (FN), menée par Wallerand de Saint-Just, arriverait en troisième position, avec 23% des suffrages.

Des résultats semblables à ceux observés fin septembre

Ces résultats correspondent peu ou prou à ceux observés par le même institut fin septembre : Valérie Pécresse figurait en tête (40%), devant Claude Bartolone (39%) et Wallerand de Saint-Just (21%). 

A la différence d'autres régions, la liste conduite par Valérie Pécresse parvient à contenir la fuite des électeurs de l'ex-UMP vers le Front nationalFrédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifopà Reuters

Au premier tour, la principale liste de droite obtiendrait 32% des suffrages, tandis que celle de Claude Bartolone, soutenue par le Parti socialiste, le Parti radical de gauche et l'Union des démocrates et écologistes recueillerait 25% des voix. Celle du FN obtiendrait 18,5%. Les listes EELV d'Emmanuelle Cosse (9%) et Front de gauche de Pierre Laurent (7,5%) n'atteindraient pas le seuil des 10% requis pour se maintenir au deuxième tour.

*Cette étude a été réalisée en ligne du 3 au 6 novembre auprès d'un échantillon de 902 personnes extrait d'un échantillon 1 003 personnes représentatif de la population d'Île-de-France âgée de 18 ans et plus.