62% des Européens ne s'intéressent pas à l'élection des eurodéputés

Le drapeau de l\'Union européenne flotte à Lille (Nord), le 18 avril 2014. 
Le drapeau de l'Union européenne flotte à Lille (Nord), le 18 avril 2014.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les Français ne sont pas les plus insensibles au débat européen : dans l'Hexagone, 44% des sondés se disent certains d'aller voter fin mai.

Le vote est loin de déchaîner les passions. D'après un sondage Ipsos-Mori (en anglais) diffusé jeudi 8 mai, 62% des citoyens de l'UE déclarent ne pas s'intéresser aux élections du Parlement européen, programmées entre le 22 et le 25 mai selon les pays.

L'enquête, menée auprès de 9 000 personnes dans douze pays, révèle que seuls 35% des personnes interrogées sont certaines de se rendre aux urnes. En 2009, lors du précédent scrutin, la participation moyenne avait atteint les 43% des inscrits.

Les Français pourraient figurer parmi les moins abstentionnistes : 44% des sondés affirment être certains d'aller voter. En Pologne, le pourcentage tombe à 20% des sondés.

François Hollande impopulaire partout... sauf en Croatie

L'institut a également soumis les dirigeants européens au jugement des sondés. La chancelière allemande Angela Merkel ressort avec la plus forte popularité, 51% des répondants disant en avoir une image positive. François Hollande ferme la marche avec 20% seulement d'opinions positives chez les Européens et 32% d'opinions négatives, le plus fort score de désapprobation pour un dirigeant de l'UE.

Si seuls 10% de nos voisins belges jugent positivement le président français, François Hollande peut se consoler avec sa popularité auprès des Croates. Dans ce pays, 45% des sondés ont une opinion positive du chef de l'Etat.