Second tour des municipales : Christophe Castaner se dit prêt à étudier le vote par correspondance

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, à l\'Assemblée nationale, le 26 mai 2020. 
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à l'Assemblée nationale, le 26 mai 2020.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le ministre de l'Intérieur a rappelé qu'il évoquerait cette possibilité mercredi, en recevant les représentants des partis politiques et des associations d'élus.

Les Français pourront-ils voter par correspondance pour le second tour des élections municipales, le 28 juin ? Mardi 26 mai, Christophe Castaner s'est montré prêt à étudier cette possibilité. Répondant à une question de la députée LR Josiane Corneloup sur le recours au vote par correspondance, le ministre de l'Intérieur a affirmé que l'objectif du gouvernement était de faire "en sorte qu'un maximum de Français puissent voter", dans "un cadre légal ou dans un cadre réglementaire qui peut évoluer d'ici au jour de l'élection".

Répétant que le "vote par procuration" pourrait être encore développé pour ce scrutin, il a évoqué "le vote par correspondance, qui est une hypothèse et a été pratiqué jusqu'en 1975". "Nous ne devons rien exclure sur ce sujet", a ajouté le ministre, en rappelant qu'il parlerait de tous ces sujets mercredi en recevant les représentants des partis politiques et des associations d'élus.

Eviter le taux d'abstention du premier tour 

Avec un taux d'abstention national d'environ 55,25%, le scrutin du premier tour, organisé au début de l'épidémie de coronavirus, a battu tous les précédents records. Pour éviter l'abstention massive observée le 15 mars, de plus en plus d'élus ou d'observateurs politiques militent pour la possibilité de voter par correspondance le 28 juin, date choisie par l'exécutif pour le second tour malgré les incertitudes sur l'évolution du Covid-19.

La veille, la candidate LR aux municipales à Paris, Rachida Dati, a plaidé pour "étendre les modalités de vote" lors du second tour programmé le 28 juin, proposant sur RTL d'"augmenter le nombre de procurations par personne, au moins deux", et de "rétablir le vote par correspondance" qui "peut être tout à fait sécurisé".

Vous êtes à nouveau en ligne