← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Trans-en-Provence

Les électeurs de la commune de Trans-en-Provence se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les municipales. Le taux de participation aux dernières élections affichait 46,82 %. Ce nombre, assez bas, peut être dû aux dernières actualités sur le coronavirus. La proportion de citoyens s'étant mobilisés à l'échelle départementale (Var) a baissé en comparaison avec le scrutin précédent : 72 % contre 51,80 % cette année.

Si une liste emporte la majorité absolue dès le premier tour, la prime majoritaire lui attribue 50 % des sièges du conseil. En outre, le reste des sièges est distribué entre l'intégralité des listes ayant obtenu plus de 5 % des suffrages.

Quel est le bilan du 1er tour des élections municipales 2020 à Trans-en-Provence ?

Trans-en-Provence (83) a vu la totalité des 29 sièges du conseil être allouée dès le premier tour des élections municipales 2020. En récoltant 52,30 % des voix, Alain Caymaris de la liste des Républicains arrive en tête du 1er tour des élections municipales. 23 candidats de sa liste ont remporté leur place au sein du conseil municipal. Jean Fouriscot (Pour que vive Trans) obtient le soutien de 30,11 % des votants. 4 candidats issus de sa liste figureront au conseil municipal. Quelques élus de la liste de Guy Mondary (ENSEMBLE POUR TRANS EN PROVENCE, 2 sièges) entrent aussi au conseil municipal.

Il faut également noter que cette ville a relevé 2,43 % de votes blancs et 2,25 % de votes nuls.

À la suite de leur nomination, les nouveaux membres du conseil municipal doivent désigner dans leurs rangs celui ou celle qui deviendra maire.

Résultats Trans-en-Provence

Abstention : 53.18% Participation : 46.82%
  • 23 élu·e·s
    Alain Caymaris
    LLR Les Républicains
    Unis pour Trans en Provence
    52.3 %
    1110 votes
  • 4 élu·e·s
    Jean Fouriscot
    LDVC Divers centre
    Pour que vive Trans
    30.11 %
    639 votes
  • 2 élu·e·s
    Guy Mondary
    LDVD Divers droite
    ENSEMBLE POUR TRANS EN PROVENCE
    17.57 %
    373 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 5546 habitants
    • 4754 inscrits
    • Votants2226 inscrits 46.82%
    • Abstentionnistes2528 inscrits 53.18%
    • Votes blancs54 inscrits 2.43%
    • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 29/29

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Trans-en-Provence

Lors des élections des 15 et 22 mars 2020, les communes françaises seront appelées à élire leurs nouveaux conseillers municipaux. Quels sont les candidats qui se présentent à Trans-En-Provence ? Découvrez ceux qui se sont inscrits dans votre ville !

Voici les candidats annoncés à Trans-En-Provence pour les Municipales 2020

Les candidats officiels pour les Municipales 2020 ont eu à soumettre leur candidature avant le 27 février pour être retenus. Voici les candidats de Trans-En-Provence. Alain Caymaris, tête de liste d'Unis pour Trans en Provence et affilié aux Républicains, se présente. Depuis les municipales 2014, il siège déjà au conseil municipal. Dans les candidats retenus, on trouve aussi Guy Mondary de la Droite, tête de liste de "ENSEMBLE POUR TRANS EN PROVENCE" et Jean Fouriscot du Centre, tête de liste de "Pour que vive Trans".

Trans-en-Provence : quels sont les enjeux des Municipales ?

Durant ces élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020, les citoyens de Trans-en-Provence choisiront leur nouveau conseil municipal. Figurer sur les listes électorales est requis pour prendre part à un suffrage. On doit ainsi être majeur, français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE, et s'acquitter de ses impôts ou résider dans la commune dont il est question.

Municipales, zoom sur 2014

Lors des élections des 23 et 30 mars 2014, les électeurs de Trans-en-Provence avaient élu les membres du conseil municipal au moyen d'un scrutin proportionnel de liste.
Comme dans la majeure partie des villes françaises, c'est la droite qui l'emportait dans cette municipalité. Fortes du résultat de 59,02 % et des 24 sièges récoltés parmi les 29 disponibles, l'Union pour un Mouvement Populaire et sa liste, TRANS 2014, étaient ressorties vainqueures du second tour, lors des dernières élections. Ce scrutin, nuançant la tendance évoquée précédemment, avait classé la liste NOTRE PARTI C'EST TRANS à la deuxième position, lui accordant 3 sièges au conseil.
Aux précédentes élections municipales, où le taux de participation est en général assez élevé, la participation atteignait 68,83 %, soit une forte baisse en comparaison avec 2008 (72,97 %).

Une tendance qui s'est transposée aux Présidentielles et Européennes ?

Les tendances politiques sont parfois identiques d'une élection à l'autre, comme dans le cas des Présidentielles de 2017. On remarque une différence dans les scores du premier tour : Emmanuel Macron (En marche !) se trouve derrière dans le classement avec 15,68 % des voix, mais Marine Le Pen (Front national) d'une part, et François Fillon (Républicains) d'autre part totalisaient respectivement 37,33 % et 22,05 % des suffrages. Il y aura eu 57,37 % de votes des résidents de Trans-en-Provence pour Marine Le Pen au second tour. Nous pouvons souligner que la baisse de la participation entre 2017 et 2012 est différente de ce qui a été constaté dans le pays (une participation en baisse de -5,8 points) : les habitants de Trans-en-Provence étaient en effet 84,1 % à voter en 2012 et 79,34 % en 2017.
Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) d'un côté, et La République en Marche avec Renaissance de l'autre avaient respectivement obtenu 39,7 % et 16,51 % des voix aux élections européennes 2019.
Les élections municipales 2020 viendront donc confirmer ou réfuter cette évolution.

Quelques informations sur Trans-en-Provence

Les 15 et 22 mars se tiennent les élections municipales dans le pays. C'est alors l'occasion idéale de se rendre compte de la situation socio-économique dans la commune de Trans-en-Provence.

Portrait des résidents de Trans-en-Provence

5 847, c'est le nombre d'habitants qui demeurent sur Trans-en-Provence. C'est une ville du Var. À la fondation de la Communauté d'Agglomération Dracénoise, la petite ville a été attachée, entre autres, à Figanières, Comps-sur-Artuby ou également Bargème. Les chiffres attestent d'une population peu âgée. De fait, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 23,76 % ont entre 55 et 64 ans. Les habitants issus de l'immigration se révèlent peu présents à Trans-en-Provence, on y recense 5,96 % de la population.

Un aperçu du niveau de vie de la population de Trans-en-Provence

Les données qui suivent servent à connaître les chiffres du chômage à Trans-en-Provence. Près de 2 705 Transians disent être en poste – soit 47,41 % de la population. Les professions intermédiaires et employés constituent 60,90 % de la population active. Ce sont plus les femmes qui ont du mal à trouver un emploi dans l'agglomération transiane. 13 % des habitants sont à la recherche d'un travail et une majeure partie de ces derniers sont des femmes.
Les Français ont déclaré des revenus de 20 000 € en moyenne sur l'année 2014. Chiffre plus élevée que Trans-en-Provence : en effet, les Transians ont perçu un revenu médian de 22 186 € au cours de l'année 2016. Principalement composée de personnes âgées de 30 à 39 ans, la part des habitants les plus pauvres subsiste avec des revenus d'environ 11 521 € par an, contre 37 124 € pour les 10 % les plus riches. 12 % de la population vit dans la pauvreté.
Vente, locations, surfaces... sont des indicateurs sûrs du marché immobilier d'une commune. Qu'en est-il à Trans-en-Provence ? Les Transians s'avèrent 5 % à être locataires d'appartements non HLM de 2 pièces et environ 4 % d'appartements non HLM de 3 pièces. L'achat des propriétaires se porte sur les maisons de 5 pièces avec un peu moins de 20 % des cas face à presque 21 % pour les maisons de 4 pièces.

La qualité de vie à Trans-en-Provence plus dans le détail

La qualité de vie au sein d'une ville s'évalue, notamment, au nombre d'équipements et infrastructures proposés à la population. Ceux-ci sont assez nombreux à Trans-en-Provence. Trans-en-Provence répertorie 2 urgences, maternités ou pharmacies intra-muros. Avec ses 953 enfants âgés de 0 à 15 ans à Trans-en-Provence, il est évident que la commune compte un assez grand nombre de familles par rapport à son nombre total de résidents. Aussi, ces jeunes disposent-ils d'espaces qui leur sont dédiés, dont 2 crèches et 2 établissements scolaires.
Il est important de prendre en compte l'éventuelle pollution ambiante afin de juger de la qualité de vie offerte par une ville. La qualité de l'eau est-elle conforme ? Oui, à 50 %​, tant sur le plan microbiologique ​ que physico-chimique​. Vous pouvez le vérifier vous-même avec L'observatoire national de l'eau.